Peut-on conduire un scooter sans BSR à 18 ans?

Le scooter est un véhicule particulièrement apprécié des jeunes de 18 ans, car il présente de nombreux avantages. S’ils les aiment, ils ignorent généralement les mesures de sécurité routière qui sont attachées à la machine. C’est pourquoi la loi a établi une série de règles qui doivent être respectées par ceux qui souhaitent conduire un scooter. Le plus important de tous est la possession du certificat de sécurité routière (BSR) par tout conducteur de cyclomoteur léger ayant atteint l’âge de la majorité. Si vous venez d’atteindre la majorité et que vous souhaitez conduire votre scooter sans arrêt BSR, vous devez faire certains compromis.

BSR : quel effet sur les 18 ans?

Le BSR est un certificat obtenu après une formation à la conduite d’un cyclomoteur ou d’un quadricycle léger (voiture). Il équivaut à la catégorie AM du permis de conduire.

Un cyclomoteur léger est un véhicule à deux roues d’une cylindrée inférieure à 50 cm3 et d’une puissance inférieure à 4 kW. La conduite nécessite l’obtention d’un BSR.

La formation pour l’obtention du BSR est ouverte à toute personne âgée de plus de 13 ans. Seules les personnes nées avant le 1er janvier 1988 sont dispensées de cette formation. Pour obtenir un BSR, vous devez au préalable suivre une formation théorique validée par l’ASSR 1er et 2ème niveau ou l’ASR.

L’ASSR (certificat scolaire de sécurité routière) concerne les jeunes écoliers. Le premier niveau est passé par les élèves de 5e année, tandis que le deuxième niveau est enseigné en 3e année.

L’ASR (certificat de sécurité routière) concerne les personnes de plus de 15 ans non scolarisées. Il est proposé par le GRETA (Groupement des Établissements Nationaux d’Enseignement) et le CFA (Centre de Formation par Apprentissage).

Après la théorie, vous devrez suivre une formation pratique de 8 heures à l’auto-école. Comprend : 4 heures de conduite en circulation libre, 3 heures de conduite hors circulation et 1 heure de sensibilisation aux risques liés à la conduite.

Sachant que la formation est ouverte au public à partir de 14 ans, conduire un scooter sans BSR doit impliquer de nombreuses conditions.

Rouler en trottinette sans BSR à 18 ans : ce que cela signifie

Conduire un scooter à 18 ans implique que vous ayez déjà obtenu votre BSR. C’est une condition fixée par le décret n° 2002-675, et sa violation est sanctionnée d’une amende de classe 1.

Toutefois, si vous êtes titulaire d’un titre équivalent délivré par un autre Etat de l’Union Européenne, vous pouvez dans ce cas vous dispenser du BSR.

Il est à noter que le type de permis requis pour conduire un scooter varie en fonction de la cylindrée de ce scooter. Pour un scooter d’une cylindrée inférieure à 125 cm3, il faut au minimum le permis B. Pour les scooters de plus de 125 cm3, le permis A est obligatoire.

Comment passer son BSR à 18 ans pour conduire un scooter?

Le fait que la réglementation inclue cette obligation, vous devez suivre cette formation pour pouvoir prendre en main votre scooter dès l’âge de 18 ans. Cependant, pour passer un BSR il est nécessaire de fournir un certain nombre de documents. Pour la formation pratique à l’auto-école, vous devez présenter les documents suivants :

– 4 photos d’identité couleur. – Une photocopie de la carte d’identité. Pour les mineurs, préparez une photocopie de la carte d’identité du représentant légal, et du livret de famille si nécessaire. – Un justificatif de domicile de moins de 3 mois. Pour les mineurs, attestation d’hébergement et photocopie de la pièce d’identité du client.

Le coût de la formation varie entre 150 € et 400 €.

Assurer un scooter sans BSR

Même si vous avez l’autorisation de conduire un scooter sans avoir le BSR, parce que vous êtes né avant 1988, vous ne pourrez pas circuler sans l’assurer. Sans cela, en cas de contrôle par la police, vous pouvez vous retrouver avec votre scooter immobilisé en plus de devoir payer une amende. De plus, si vous avez un accident, tous les frais devront être payés de votre poche. Les soins en cas de blessure et les indemnités (en cas d’invalidité ou pire en cas de décès) peuvent rapidement se chiffrer en milliers d’euros.

Alors quelles sont les conditions pour assurer son scooter sans bsr? Vous devrez fournir plusieurs pièces justificatives à la compagnie d’assurance, notamment :

– La carte grise définitive du scooter – Votre permis de conduire ou le BSR/AM avant/arrière des conducteurs – Votre DNI recto-verso (si vous n’avez pas de permis de conduire et que vous êtes né avant 1988) – Votre déclaration informative ( si vous étiez déjà assuré)

Lorsque vous voyagez en scooter, vous devrez avoir sur vous votre carte grise, ainsi que votre BSR (ou permis si vous n’avez pas de BSR, ou votre pièce d’identité si vous êtes né avant 1988). L’étiquette d’assurance doit également être apposée sur votre scooter.

conclusion

La conduite d’un scooter nécessite au moins la possession d’un BSR s’il s’agit d’un cyclomoteur léger. Cependant, vous pouvez vous en passer si vous êtes titulaire d’un diplôme européen équivalent. Le BSR est ouvert à toute personne de plus de 13 ans et est obligatoire pour toute personne souhaitant conduire un deux-roues. Par exception, seules sont exemptées de cette obligation les personnes nées avant le 1er janvier 1998. Les jeunes de plus de 18 ans y sont pleinement soumis.

Recommended For You

About the Author: autobreak2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.