Accident ou panne : que faire?

En cas d’accident ou de panne, il y a certaines attitudes à adopter pour bien gérer la situation. Les trois principales règles à suivre sont : protéger, alerter et secourir. Généralement, les situations d’accident ou de panne ont tendance à être stressantes et à conduire à la hâte. Savoir exactement quoi faire en cas d’accident est donc un aspect important à considérer en tant qu’usager de la route. Ce sont les attitudes à adopter en cas de panne ou d’accident.

Les attitudes à adopter en cas d’accident ou de panne

Lorsque vous avez un permis de conduire, l’un des plus grands risques auxquels vous vous exposez est un accident ou une panne. L’un des éléments importants à ne pas négliger en cas d’accident ou de panne est l’utilisation des feux de détresse. Cela fait également partie des connaissances de base pour avoir un permis de conduire. De jour comme de nuit, il est recommandé d’utiliser des éclairages de secours en cas de panne ou d’accident. Cela permet aux autres usagers d’être alertés d’une situation anormale sur la route. Vous devrez ensuite suivre les étapes ci-dessous.

N’oubliez pas d’enfiler un gilet haute visibilité avant de sortir de votre véhicule. Les occupants du véhicule doivent être conduits jusqu’au trottoir.

Le triangle de signalisation doit être installé à environ 30 m de l’obstacle afin qu’il soit visible de loin.

L’installation du triangle dans la voie rapide est interdite pour éviter d’autres incidents avec les usagers circulant à grande vitesse.

Vous pouvez vous abriter sur un talus ou derrière une rambarde avant d’appeler les secours.

Si vous n’utilisez pas de triangle de signalisation en cas de panne ou d’accident, vous encourez une amende d’environ 375 euros. Ce sont les règles de base que vous devez maîtriser avant d’obtenir un permis de conduire. En effet, pour ne pas perdre de temps en cas d’urgence, pensez à vous familiariser avec le triangle de signalisation.

Que faire en tant que témoin d’un accident de la circulation

La mission principale du témoin d’un accident de la circulation est de demander de l’aide sans se mettre en danger. Pour ce faire, vous devez vérifier le lieu de l’accident avant d’intervenir. Par conséquent, vous devrez évaluer toutes les conditions de sécurité nécessaires. N’oubliez pas de vous arrêter correctement pour ne pas causer un autre accident. Lorsque vous vous garez, signalez vos intentions aux autres usagers de la route en utilisant vos clignotants.

  •  Allumez les feux de détresse après avoir stationné sur le bord de la route.
  • Pour informer, le témoin doit aussi donner des informations précises et claires.
  • Discutez du nombre de victimes, de la nature de l’accident et donnez un lieu précis. Couper le moteur de la voiture endommagée. – Si vous n’avez pas l’intention d’aider, merci de ne pas nous arrêter inutilement en tant que spectateur. Cela pourrait rendre les choses difficiles pour les services d’urgence.

La formation aux premiers secours est importante si vous souhaitez aider les victimes avant l’arrivée des secours. Pour cela, il existe des formations spécifiques pour apprendre les gestes de secours. Il est important de ne pas déplacer les blessés sauf en cas de risque d’incendie ou si vous êtes médecin ou premier intervenant.

Les attitudes à adopter en cas de collision avec un animal

Si vous heurtez un animal sauvage, d’élevage ou même domestique, vous devez en aviser les autorités. Vous pouvez appeler la gendarmerie, la police municipale ou la police nationale. Le triangle d’avertissement sera également utilisé ici pour avertir les utilisateurs. Si l’animal a succombé à l’impact, ne le touchez pas. Attendez que les secours arrivent !

Toutes les preuves de l’accident doivent être conservées. Pensez à prendre des photos si possible pour étayer votre témoignage. Vous devez déclarer l’accident à votre assurance dans les 5 jours. Si vous êtes assuré, votre assurance couvrira les dommages corporels au véhicule, mais cela dépendra du type d’assurance. L’assurance ne vous indemnisera pas si vous êtes assuré « par des tiers ».

De plus, si vous êtes propriétaire d’une ferme ou d’un animal de compagnie, votre responsabilité civile est engagée en cas d’accident. Ceci est valable même si l’animal s’est échappé de l’enclos.

Le rapport amical

Il permet de placer les responsabilités des deux parties en cas d’accident. Cela nous permettra de déterminer l’indemnité que les compagnies d’assurances paieront. Par conséquent, le rapport conjoint produit le rapport d’accident. Ainsi, les personnes impliquées dans l’accident peuvent remplir un constat amiable pour gagner du temps. Ce rapport existe en versions électronique et papier.

Seront notamment mentionnés la date, le lieu et l’heure de l’accident. L’identité des personnes impliquées sera également indiquée. Ce rapport sera transmis à l’assureur après son achèvement. Une situation d’accident est traitée différemment selon les régions. Pour cette raison, il est important de connaître le code de la route de votre pays pour ne pas être déçu.

Enfin, un accident ou une panne sur la route ne doit pas être pris à la légère. Il est important d’adopter les attitudes appropriées pour ne pas créer d’autres complications. En effet, le conducteur doit être prudent et prendre les précautions nécessaires pour éviter au maximum les accidents ou les pannes.

Recommended For You

About the Author: autobreak2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.